À première vue, une roue est un élément simple. Mais savez-vous qu’elle est composée par différents éléments qui ont chacun leur propre fonctionnalité ?

Vous vous êtes déjà demandés quelles sont les pièces d’une roue de voiture et quelles sont leurs fonctions ? 

Disque de roue, disque de jante, enjoliveurs, valve, contrepoids, pneu.. Vous découvrirez aussi qu’aujourd’hui une roue est un peu plus complexe qu’elle n’y paraît. Et que pour les rendre sûres, efficaces et confortables, de nombreux paramètres sont à prendre en compte.

Les différents éléments d’une roue et le rôle de liaison de la jante

Si les pneus font évidemment partie des éléments d’une roue, de multiples composants entrent en compte et doivent être mentionnés et connus des usagers.

C’est notamment le cas des jantes, dont leur importance est souvent négligée, voire inconnue. Rénovjantes vous en dit plus dans cet article.

De quoi est composée une roue ?

1. Disque de roue ou jante :

Ce sont des éléments qui composent la roue. Fabriqués dans différents matériaux, ils ont pour fonction de lier le pneu et le moyeu central de la roue. Ils sont fixés à l’aide de vis et d’écrous. 

2. Enjoliveurs :

Un enjoliveur est un objet qui embellit certaines roues. En règle générale, sa fonction est purement esthétique, mais il peut aussi contribuer à cacher les écrous ou les vis de la jante et à la maintenir propre au quotidien.

3. Le moyeu : 

Il se trouve au milieu des jantes et permet de faire la liaison entre la roue et l’axe moteur.

4. Valve :

C’est à travers elle que l’air ou l’azote nécessaire est introduit pour remplir la chambre. Une fois fermée, elle le maintient à l’intérieur en créant une fermeture hermétique. C’est donc un élément clé d’une roue pour maintenir la pression des pneus et pour la sécurité de conduite.

5. Contrepoids :

C’est un élément que certaines personnes ne connaissent pas, mais qui est essentiel à la sécurité de la conduite. 

Ils sont de petite taille et sont généralement fabriqués en plomb. Placés sur les jantes, leur objectif principal est d’équilibrer les quatre roues dans le but d’empêcher les vibrations en conduisant.

Cette vibration est non seulement inconfortable, mais peut endommager les amortisseurs, réduire la durée de vie du pneu et rendre la conduite moins sûre.

6. Pneu :

C’est la partie avec le plus grand volume. Il est également connu sous le nom de gomme. Les matériaux utilisés pour sa fabrication sont variés et vont de l’acier à la fibre textile, aux composants minéraux.

On ne peut pas dire que le pneu est la partie la plus importante de la roue, car sans la jante, la valve et les contrepoids du pneu n’ont que peu d’utilité.

Réparation : remontage et rééquilibrage pneu par Renov Jantes

Comment fonctionne une roue de voiture ?

Les roues fonctionnent différemment selon leurs missions. C’est pourquoi une voiture peut-être équipée de différents types de roue :

  • Les roues motrices :

C’est une roue à laquelle la puissance du moteur est transmise. C’est elle qui permet à votre voiture d’avancer. Les roues motrices sont placées soit à l’avant (voitures à traction), soit à l’arrière (voitures à propulsion).

Sur certaines voitures, les quatre roues sont motrices : on les appelle alors véhicules à transmission intégrale, c’est le cas par exemple pour les véhicules dits “4×4”, ils sont conçus de façon à ce que les quatre roues puissent, en permanence ou en fonction des besoins du conducteur, impulser une force motrice au véhicule.

Le but de ces véhicules est de permettre aux usagers de circuler plus facilement sur des terrains difficiles ou peu accessibles, comme des chemins de terre, de forêt…

  • Les roues directrices :

Elles ne sont pas directement connectées au moteur, mais au volant. Les roues directrices se trouvent le plus souvent à l’avant et ont pour mission de transmettre au véhicule la direction choisie par le conducteur en tournant le volant.

 

Qu’est-ce que le couple de serrage d’une roue de voiture ?

Afin qu’une roue soit correctement montée, il est impératif que les boulons soient serrés selon une force de rotation bien précise : c’est ce que l’on appelle le couple de serrage.

Ainsi, quand ils serreront le boulon de la roue au moyeu pour qu’elle soit correctement immobilisée, la force appliquée dans le boulon dépendra du couple de serrage qui sera appliqué sur l’écrou.

Il s’exprime en Newton mètre (N.m). En clair, le couple de serrage idéal sera déterminé en fonction de la taille du boulon, mais aussi des matériaux utilisés sur les différentes pièces à assembler.

Il existe des données qui peuvent être appliquées dans la majorité des cas sur des jantes en acier, qui sont les plus courantes :

Pour un boulon de 10 mm : le couple de serrage = 60 N.m environ.

Pour un boulon de 12 mm : le couple de serrage = 80 N.m environ.

Pour un boulon de 14 mm : le couple de serrage = 110 N.m environ.

Caractéristiques de la jante :

Chaque modèle de jante comprend un marquage gravé qui va permettre de définir au premier coup d’œil à quel type de véhicule elle est destinée.

Elle doit être choisie notamment en fonction de sa dimension. Exprimée en pouces, elle va varier de 12 pouces destinés principalement pour les petits véhicules de tourisme à 20 pouces qui eux sont plutôt pour les gros modèles tels que les 4×4 ou les SUV (Véhicule Utilitaire Sport).

Pour connaître le diamètre de vos jantes, vous pouvez consulter : 

  • Le carnet d’entretien de votre véhicule :  Ce livret contient l’ensemble des recommandations du constructeur de votre voiture.
  • Le flanc de vos pneus : Un marquage composé de chiffres et de lettres y est présent.
Démontage de pneu avant réparation par Renov Jantes

Comment comprendre le marquage :

Le marquage d’un pneu est constitué d’une suite de chiffres et de lettres où chacun correspond à un paramètre. Prenons par exemple la référence suivante : 8J x 17 H2 ET38 5×114. Ainsi, vous pouvez lire le marquage de la jante de la manière suivante :

  • La largeur de la jante en pouces : c’est le premier chiffre de la référence, ici, c’est donc 8. 
  • Le profil de rebord / de bride de la jante : c’est la lettre suivant la largeur, le J fait référence à un véhicule de tourisme.
  • Le diamètre de la jante en pouces : dans notre exemple, elle a un diamètre de 17 pouces.
  • Le profil de coupe de la jante : il correspond à H2, c’est la rigidité de la jante.
  • Le déport : il est exprimé en millimètres, c’est le ET38 dans notre exemple. Ainsi, il correspond à la distance entre le centre de la jante et l’appui du moyeu ;
  • Le nombre de trous pour les fixations : pour notre jante, il y en a 5 ;
  • L’entraxe : dans notre cas, il est de 114 millimètres. Il fait référence au diamètre du cercle présent dans le centre des trous pour les fixations.

 

Les jantes dans l’histoire : 

Les premières jantes de l’histoire sur une voture étaient des jantes à bâtons en bois, dérivé des véhicules hippomobiles, et positionné sur la Benz Patent Motorwagen.

À partir des années 1920 sont apparues les jantes métalliques pour remplacer les roues à rayon en bois. C’est lors de la présentation de la Bugatti type 35 que nous avons pu découvrir la première voiture équipée de jantes en aluminium lors du Grand Prix de France en 1924.

Ces nouvelles jantes, beaucoup plus légères étaient exceptionnelles pour l’époque et permettaient également un meilleur refroidissement du système de freinage.

Les jantes de nos jours : 

Aujourd’hui, nos voitures sont équipées de roues de plus en plus larges. Qu’importe le diamètre de la jante ou la circonférence de la bande de roulement, il n’y a que peu de différences. En effet, plus la taille de la jante est grande, plus le flanc du pneu est fin, mais le diamètre total de la roue lui ne change pas. 

Dans le sens contraire, si la circonférence de la bande de roulement n’est plus identique à l’origine, vous vous exposez alors à de nombreux problèmes : 

  • Votre voiture ne sera plus homologuée pour rouler sur les routes Françaises. 

Elle ne passera plus au Contrôle Technique et ne sera donc pas assurée lors d’un accident.

  • Le compteur kilométrique sera faussé ainsi que le compteur de vitesse.

Pour corriger ces anomalies, il faudrait alors reprogrammer le calculateur ou la cartographie du véhicule.

Les avantages des grandes jantes :

  • Grandes jantes = pneu large, ainsi la surface de contact avec le sol est plus importante.
  • La gomme des pneus profite d’une meilleure adhérence lors de passage dans des virages et au moment des accélérations et des freinages.

À noter  : certains véhicules ont véritablement besoin de grandes jantes, car ils sont lourds.

Les inconvénients des grandes jantes :

  • Moins d’amortissement du fait des pneus aux flancs plus fins ce qui dégrade le confort du conducteur et des passagers
  • Augmentation de la consommation du carburant avec des pneus plus larges
  • Plus exposé au phénomène d’aquaplaning : ce qui était un avantage sur route sèche devient un inconvénient sur route mouillée ou sur neige.

Vous avez un besoin de réparation ou de changement de roue sur votre véhicule, contactez nous afin que l’on puisse en prendre connaissance et vous proposer une intervention rapide dans notre atelier.